Lynda BRAHAMI, 34 ANS, première femme aux Presses à MELOX
Technicienne de production dans le nucléaire en équipe postée

Contrat de professionnalisation pour préparer au métier de conducteur d’équipements industriels.

QUE FAISIEZ AVANT LE GEIQ ?

Titulaire d’un BTS Comptabilité Gestion des Entreprises, je travaillais dans ce domaine, mais travailler seule et dans un bureau ne me plaisait plus. Je voulais m’épanouir professionnellement, et pensais à une reconversion.

COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE GEIQ ?

C’est une amie qui était salariée du Geiq, qui m’en a parlé.
J’ai assisté à une réunion collective de présentation. Nous étions 70 dans la salle !

Après plusieurs entretiens et des tests j’ai été sélectionné pour signer un contrat de professionnalisation préparant au métier de conductrice d’équipements industriels.

ET POURQUOI L’INDUSTRIE ?

L’idée de rejoindre l’industrie me plaisait car c’est un milieu dans lequel on travaille en équipe, et même si c’est un environnement très masculin, on fait notre place et on arrive à se faire respecter. J’aime travailler dans l’industrie car on n’est pas enfermé, c’est un domaine très vaste avec beaucoup de possibilités et perspectives de changements et d’évolutions.

ET L’ALTERNANCE, QU’EN PENSEZ-VOUS ?

La formation permet de mettre en lien la théorie et la pratique. On apprend et ensuite on comprend mieux ce qu’il peut se passer en entreprise, sur les machines.
En entreprise, j’aime voir l’aboutissement de mon travail et le fait de travailler en production dans l’industrie me permet de me sentir utile. Je m’aperçois qu’en équipe, on réussit à atteindre et parfois même dépasser les objectifs de production. C’est très valorisant !

Je suis très fière aujourd’hui d’avoir acquis ces nouvelles compétences et d’avoir fait ma place dans les équipes.

VOUS ETES SUIVIE PAR LE GEIQ, VOYEZ-VOUS LA DIFFERENCE AVEC UN EMPLOYEUR « CLASSIQUE » ?

Evidemment ! Sans le GEIQ je ne serai jamais rentrée dans l’industrie, c’est un domaine dans lequel il faut des diplômes techniques et moi avec mon BTS comptabilité, je n’aurai jamais eu cette opportunité.

Le GEIQ m’a donc déjà ouvert les portes de ce milieu.

Mais l’autre avantage avec le GEIQ, c’est qu’on se sent vraiment soutenu, ma tutrice du GEIQ m’écoute, me rassure et m’encourage. Tout le monde est tellement bienveillant avec nous.

C’est une chance !